Forum des passionnés des MZ

Vous aimez votre mz, vous êtes cool et vous aimez partager : ce forum est fait pour vous

Janvier 2019

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Derniers sujets

» Piston kaput
Hier à 22:30 par melen

» le bon coin ( et autres...) 2019
Hier à 21:38 par jyva28

» dimension pneu
Hier à 20:06 par bevilacqua

» Les MZ vertes ou pas ?
Hier à 12:44 par Gas23

» Humour du jour
Hier à 12:02 par pilou64

» Vidéo boite ETZ 250
Hier à 11:12 par didier17

» Belles photos
Hier à 10:00 par bubob

» J'ai craqué pour une Jawa Babetta 210...
Hier à 8:45 par Nobru

» nouveau projet
Dim 20 Jan 2019 - 15:42 par didier17


    noix d'embrayage

    Partagez

    vavette
    Observateur
    Observateur

    Nombre de messages : 1
    Date d'inscription : 08/06/2014

    noix d'embrayage

    Message  vavette le Dim 8 Juin 2014 - 12:34

    Bonjour
    Je cherche une noix d'embrayage pour ma MZ RT 125 année 2001
    ci-joint une photo de la pièce
    Merci pour votre aide
    vavette

    Invité
    Invité

    Re: noix d'embrayage

    Message  Invité le Dim 8 Juin 2014 - 17:26

    salut 
    bienvenu  joker 
    presentation rapide claire et net blabla 
    mais une MZ en carafe reste une MZ
    desole pour cette noix mais je possede que de la piece TS
    tu auras plus de chance avec d autres nembres du forum
    esperant que tu trouve ton bonheur avec nous tornade
    avatar
    christophe14
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1104
    Date d'inscription : 07/03/2011
    Age : 38
    Localisation : soumont saint quentin 14420
    Humeur : plutot bonne sa depend des jour

    Re: noix d'embrayage

    Message  christophe14 le Dim 8 Juin 2014 - 18:15

    salut désoler mais moi aussi je n est que de la pieces de ts je suis plus dans les vrai mz  je suis la bas 
    avatar
    didier17
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 3986
    Date d'inscription : 16/12/2012
    Age : 61
    Localisation : Foncouverte
    Humeur : suivant la météo

    Re: noix d'embrayage

    Message  didier17 le Dim 8 Juin 2014 - 19:58

     
    ici c'est les MZ 2 temps  lol 
    mais on parle un peu du 4 temps
    regardes sur le bon coin, il y a un gars d’Angoulême qui vend sa mz façon puzzle , il a peut être ça
    et n'oublie pas de te décrire ainsi que ta machine

     zen


    Dernière édition par didier17 le Dim 8 Juin 2014 - 20:55, édité 1 fois
    avatar
    michelts
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1748
    Date d'inscription : 24/10/2009
    Age : 64
    Localisation : caen
    Humeur : selon les gens

    Re: noix d'embrayage

    Message  michelts le Dim 8 Juin 2014 - 20:31

    lol salut lol 



    même si il y en a qui s'oublie et qui confonde muz avec MZ

     mortderire 

     santé 

    Invité
    Invité

    Re: noix d'embrayage

    Message  Invité le Lun 9 Juin 2014 - 3:41

    salut 
    tetu
    rien a redire normand ou breton ?
    l esprit reste dur   zen 
    une MZ reste une MZ de ZChopau ou de HOhndorf
    elle sont pas de meme lignee mais reste dans la continuitee de la marque  zen 
     paix
    avatar
    christophe14
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1104
    Date d'inscription : 07/03/2011
    Age : 38
    Localisation : soumont saint quentin 14420
    Humeur : plutot bonne sa depend des jour

    Re: noix d'embrayage

    Message  christophe14 le Lun 9 Juin 2014 - 5:49

    bon c est vrai c est un peu dur je te l accord francois il me semble que j ai vu des site ou il vende des pieces rt a pas cher  salut le mieux vend ta rt et achete une ts  lol 

    Invité
    Invité

    Re: noix d'embrayage

    Message  Invité le Lun 9 Juin 2014 - 6:27

    salut  c14
    hors sujet
    mais il y a 1 an j ai vendu a l ami kristoff un moteur qui aurait convenu a ton ES dommage!
    avatar
    michelts
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1748
    Date d'inscription : 24/10/2009
    Age : 64
    Localisation : caen
    Humeur : selon les gens

    Re: noix d'embrayage

    Message  michelts le Lun 9 Juin 2014 - 9:37

    bevilacqua a écrit:salut 
    tetu
    rien a redire normand ou breton ?
    l esprit reste dur   zen 
    une MZ reste une MZ de ZChopau ou de HOhndorf
    elle sont pas de meme lignee mais reste dans la continuitee de la marque  zen 
     paix

    salut bevilacqua

    il n'est pas dur de rester réaliste ( en y joignant une pincée d'humour ) quant je mange du camembert je ne dit pas que je mange du pont-l’évêque pourtant ce sont tout deux des fromages, il sont fait avec les même outils mais pas le même moule ni la façon de faire

    pareil pour MZ quand la marque a était acheté  le logo n'a pas était vendu alors les nouveaux acquéreurs des bâtiments et des outils l'ont appelé MuZ pour en faire une chinoiserie qui n'as rien a voir, c'est pas la même musique ça n'a pas la même saveur et en plus faut prendre des baguettes pour en parler.  lol lol lol lol 

     santé santé 

    Invité
    Invité

    Re: noix d'embrayage

    Message  Invité le Lun 9 Juin 2014 - 11:41

    zen 
    reste fidele aux TS mais
    un 500 MZ.......... clin
    faut bien dire que  fric  seule ces vielles TS me correspondent
    c est deja bien 
    en plus elles ont etaient faites dans cet  etat esprit   merci2
    avatar
    poun poun
    Reporter
    Reporter

    Nombre de messages : 477
    Date d'inscription : 09/10/2011
    Age : 53
    Localisation : 56000
    Humeur : constante

    Re: noix d'embrayage

    Message  poun poun le Lun 9 Juin 2014 - 11:59

    bevilacqua a écrit:zen 
    reste fidele aux TS mais
    un 500 MZ.......... clin
    :


    OUI OUI avec un moteur  Yamaha  coole coole zen 

    Invité
    Invité

    Re: noix d'embrayage

    Message  Invité le Lun 9 Juin 2014 - 17:35

    poun poun a écrit:
    bevilacqua a écrit:zen 
    reste fidele aux TS mais
    un 500 MZ.......... clin
    :


    OUI OUI avec un moteur  Yamaha  coole coole zen 

    non ,non? un rotax sur le 500  No
    avatar
    didier17
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 3986
    Date d'inscription : 16/12/2012
    Age : 61
    Localisation : Foncouverte
    Humeur : suivant la météo

    Re: noix d'embrayage

    Message  didier17 le Lun 9 Juin 2014 - 18:56

    bevilacqua a écrit:
    poun poun a écrit:
    bevilacqua a écrit:zen 
    reste fidele aux TS mais
    un 500 MZ.......... clin
    :


    OUI OUI avec un moteur  Yamaha  coole coole zen 

    non ,non? un rotax sur le 500  No

    ça reste à l'est
     zen 

    Invité
    Invité

    Re: noix d'embrayage

    Message  Invité le Lun 9 Juin 2014 - 19:07

    didier17 a écrit:
    bevilacqua a écrit:
    poun poun a écrit:
    bevilacqua a écrit:zen 
    reste fidele aux TS mais
    un 500 MZ.......... clin
    :


    OUI OUI avec un moteur  Yamaha  coole coole zen 

    non ,non? un rotax sur le 500  No

    ça reste à l'est
     zen 
     joker 
    avec un son identique pour le langage maternel du rotax et celui de nos MZ
    d ailleur a l amicale un 500 MZ affiche + de 100.000km et avec un stoye
    des moteur  applaudissement
    avatar
    chameau_jaune
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1292
    Date d'inscription : 17/04/2009

    Re: noix d'embrayage

    Message  chameau_jaune le Mer 11 Juin 2014 - 15:03

    vavette a écrit:Bonjour
    Je cherche une noix d'embrayage pour ma MZ RT 125 année 2001
    ci-joint une photo de la pièce
    Merci pour votre aide
    vavette
    C'est vrai qu'une MZ reste une MZ; le seul problème de Vavette c'est l'oubli de la présentation! zen 
    Quant à sa moto(j'en ai une aussi), il n'y a rien de "chinois" dedans à part le carbu Mikuni; la seule pièce qui a déconné sur la mienne! lol 
     chameau
    avatar
    franck
    Admin

    Nombre de messages : 5554
    Date d'inscription : 05/03/2009
    Age : 52
    Localisation : 92
    Humeur : Bonne

    Re: noix d'embrayage

    Message  franck le Mer 11 Juin 2014 - 17:01

    vavette a écrit:Bonjour
    Je cherche une noix d'embrayage pour ma MZ RT 125 année 2001
    ci-joint une photo de la pièce
    Merci pour votre aide
    vavette

    Merci de te présenter, c'est plus élégant  casquette 


    _________________
    avatar
    christophe14
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1104
    Date d'inscription : 07/03/2011
    Age : 38
    Localisation : soumont saint quentin 14420
    Humeur : plutot bonne sa depend des jour

    Re: noix d'embrayage

    Message  christophe14 le Mer 11 Juin 2014 - 17:40

    et d avoir un vrai mz c ets encore mieux  je suis la bas  j ai pas pu résister

    Invité
    Invité

    Re: noix d'embrayage

    Message  Invité le Mer 11 Juin 2014 - 18:56

    christophe14 a écrit:et d avoir un vrai mz c ets encore mieux  je suis la bas  j ai pas pu résister

     joker 
    une rt c est pas mal 15 chevaux sur un mono 4 tps avec une conso reduite zen 
    dommage elle aurait pourtant meritee de redorer le blason de la marque a  l epoque arg 
    et en plus comme dit chameau allemande peu etre le carbu  Suspect
    avatar
    michelts
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1748
    Date d'inscription : 24/10/2009
    Age : 64
    Localisation : caen
    Humeur : selon les gens

    Re: noix d'embrayage

    Message  michelts le Mer 11 Juin 2014 - 19:51

    chameau_jaune a écrit:
    vavette a écrit:Bonjour
    Je cherche une noix d'embrayage pour ma MZ RT 125 année 2001
    ci-joint une photo de la pièce
    Merci pour votre aide
    vavette
    C'est vrai qu'une MZ reste une MZ; le seul problème de Vavette c'est l'oubli de la présentation! zen 
    Quant à sa moto(j'en ai une aussi), il n'y a rien de "chinois" dedans à part le carbu Mikuni; la seule pièce qui a déconné sur la mienne! lol 
     chameau



    MZ   ESSAI RT 125 Paris, 1/2/2005

    MZ RT 125 : Une 125 à la neige
    Paris - 1/2/2005. Apparue en 2000 la petite MZ RT 125 cc, pourtant digne de la lignée des MZ 2-temps avec un moteur brillant et joueur, n’a pas rencontré le succès escompté. Et si on l'emmenait dans les Alpes, à l'occasion des Marmottes de St Véran ? Essai.
    59 commentaires
    59
    Ajouter un commentaire Imprimer cet article Envoyer cet article par email Partager cet article sur votre site S'abonner aux flux RSS Moto-Net.Com Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Twitter Partager
    Spécialiste du 2-temps, MZ s'était fait une spécialité des routières de petite cylindrée qui, sous un aspect vétuste, cachaient des moteurs de caractère aux capacités étonnantes. On en trouve d'ailleurs encore aux quatre coins de la planète.
    Après la chute du mur de Berlin, la marque MZ, devenue MuZ, a tenté un changement complet en se lançant dans le gros mono sportif avec la MuZ 660 Skorpion à moteur Yamaha. L'idée était séduisante mais un peu trop audacieuse : faute d'image, le succès n'a pas suivi. Après ces errements, MuZ redevenu MZ décidait de renouer avec la tradition de la marque en créant une 125 moderne.

    Il n'est plus question maintenant de moteur 2-temps, condamné à brève échéance par les lois anti-pollution. Mais la reprise de la marque par le groupe taiwanais Hong Leong a fourni les capitaux nécessaires pour concevoir une motorisation 4-temps originale plutôt que d'emprunter une motorisation japonaise existante. L'objectif était de proposer d'emblée un moteur développant la puissance maximum autorisée par l'équivalence permis B, soit 15 chevaux. Pour y arriver, les allemands n'ont pas fait les choses à moitié : le petit monocylindre super carré est équipé de double arbres à cames en tête entraîné par chaîne, 4 soupapes et refroidissement liquide. Sur le papier, c'est donc le moteur 125 le plus performant du marché.

    MZ a installé ce moteur dans une partie cycle digne de ce nom, ce qui n'est pas le cas de toutes les 125 : cadre à épine dorsale et moteur suspendu, suspension arrière mono-amortisseur attaquant directement le bras oscillant, étriers de frein double pistons à l'avant et à l'arrière, c'est classique mais sérieux. Avec un poids contenu de 130 kg, cela laisse augurer des performances intéressantes pour une 125.

    Esthétiquement, on est loin des MZ traditionnelles. La petite dernière s'inspire plutôt de l'élégance de son homonyme d'avant-guerre : la DKW RT125. Le moteur avec son imposante culasse double arbres et son échappement inox est certainement l'élément le plus valorisant de la moto. Bien proportionnée, son profil peut toutefois surprendre. En particulier le réservoir, dont la forme épouse l'épine dorsale du cadre en formant une sorte de bec qui remonte vers le guidon. Finalement on s'y habitue et l'identité roadster est clairement affirmée : on a vraiment l'impression d'avoir affaire à une moto, pas une sorte de grosse mobylette.

     geek geek 

    ben toi aussi tu n'as pas que des MZ tu as une 125 rt
    bien venu au club


     


    Dernière édition par michelts le Mer 11 Juin 2014 - 20:39, édité 1 fois
    avatar
    christophe14
    Redac'chef
    Redac'chef

    Nombre de messages : 1104
    Date d'inscription : 07/03/2011
    Age : 38
    Localisation : soumont saint quentin 14420
    Humeur : plutot bonne sa depend des jour

    Re: noix d'embrayage

    Message  christophe14 le Mer 11 Juin 2014 - 20:38

    bon je retire mes parole j en est deja conduit une rt de 2001 et c est pas si mal c est mon coté taquin qui a déborder  lol meme si je préfère les mz des année 50 a 80 une autre époque on rouler sans casque  lol sa c est mon coté rebel qui ressort  salut  zen 
    avatar
    jules
    Envoyé special
    Envoyé special

    Nombre de messages : 231
    Date d'inscription : 02/02/2011
    Age : 64
    Localisation : vire

    Re: noix d'embrayage

    Message  jules le Jeu 12 Juin 2014 - 6:59

    MZ   ESSAI RT 125 Paris, 1/2/2005

    MZ RT 125 : Une 125 à la neige
    Paris - 1/2/2005. Apparue en 2000 la petite MZ RT 125 cc, pourtant digne de la lignée des MZ 2-temps avec un moteur brillant et joueur, n’a pas rencontré le succès escompté. Et si on l'emmenait dans les Alpes, à l'occasion des Marmottes de St Véran ? Essai.
    59 commentaires
    59
    Ajouter un commentaire Imprimer cet article Envoyer cet article par email Partager cet article sur votre site S'abonner aux flux RSS Moto-Net.Com Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Twitter Partager
    Spécialiste du 2-temps, MZ s'était fait une spécialité des routières de petite cylindrée qui, sous un aspect vétuste, cachaient des moteurs de caractère aux capacités étonnantes. On en trouve d'ailleurs encore aux quatre coins de la planète.
    Après la chute du mur de Berlin, la marque MZ, devenue MuZ, a tenté un changement complet en se lançant dans le gros mono sportif avec la MuZ 660 Skorpion à moteur Yamaha. L'idée était séduisante mais un peu trop audacieuse : faute d'image, le succès n'a pas suivi. Après ces errements, MuZ redevenu MZ décidait de renouer avec la tradition de la marque en créant une 125 moderne.

    Il n'est plus question maintenant de moteur 2-temps, condamné à brève échéance par les lois anti-pollution. Mais la reprise de la marque par le groupe taiwanais Hong Leong a fourni les capitaux nécessaires pour concevoir une motorisation 4-temps originale plutôt que d'emprunter une motorisation japonaise existante. L'objectif était de proposer d'emblée un moteur développant la puissance maximum autorisée par l'équivalence permis B, soit 15 chevaux. Pour y arriver, les allemands n'ont pas fait les choses à moitié : le petit monocylindre super carré est équipé de double arbres à cames en tête entraîné par chaîne, 4 soupapes et refroidissement liquide. Sur le papier, c'est donc le moteur 125 le plus performant du marché.

    MZ a installé ce moteur dans une partie cycle digne de ce nom, ce qui n'est pas le cas de toutes les 125 : cadre à épine dorsale et moteur suspendu, suspension arrière mono-amortisseur attaquant directement le bras oscillant, étriers de frein double pistons à l'avant et à l'arrière, c'est classique mais sérieux. Avec un poids contenu de 130 kg, cela laisse augurer des performances intéressantes pour une 125.

    Esthétiquement, on est loin des MZ traditionnelles. La petite dernière s'inspire plutôt de l'élégance de son homonyme d'avant-guerre : la DKW RT125. Le moteur avec son imposante culasse double arbres et son échappement inox est certainement l'élément le plus valorisant de la moto. Bien proportionnée, son profil peut toutefois surprendre. En particulier le réservoir, dont la forme épouse l'épine dorsale du cadre en formant une sorte de bec qui remonte vers le guidon. Finalement on s'y habitue et l'identité roadster est clairement affirmée : on a vraiment l'impression d'avoir affaire à une moto, pas une sorte de grosse mobylette.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Le tableau de bord sympathique offre deux gros compteurs chromés qui entourent la batterie de voyants. Malheureusement, la finition n'est pas tout à fait à la hauteur : le bloc de voyants est mal centré, le voyant de point mort est déjà hors service après 2000 km et les joints de rétroviseur sont mal ajustés. Ce sont des détails mais c'est un peu dommage sur une machine qui vise le haut de la catégorie : elle est en effet affichée à 3 849 euros.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Le motard classique, peu habitué aux 125, aura davantage l'impression d'enfourcher un vélo qu'une moto : Le guidon étroit et la selle basse rendent les manoeuvres extrêmement faciles pour ce poids plume moteur coupé. Pour une fois, on n'a pas de difficulté pour se garer dans les ridicules parkings moto de la ville de Paris !

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Pour démarrer, la commande de starter est du genre récalcitrante. Encore les problèmes de finition. C'est dommage car le moteur démarre toujours au quart de tour dans une sonorité sympathique. Première, j'embraye autour de 4000 tr/min : quelle déception ! Le moteur est tellement mou que je manque de caler ! Evidemment il ne faut pas oublier que ce n'est qu'une 125 mais le moteur s'avère particulièrement creux en dessous de 6000 tr/min. C'est la rançon de l'importante puissance spécifique : il ne faut pas hésiter à mettre des tours pour obtenir des résultats. Heureusement, ce petit berlingot ne demande que ça et on y prend vite goût.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    En ville, dans les évolutions à basse vitesse, ce n'est pas toujours l'idéal de devoir relancer la moto à grands coups de gaz. Mais sur les voies rapides, si on prend la peine de rester au dessus de 8000 tr/min, on suit sans peine le flot des voitures et les dépassements s'envisagent sans trop de frayeur.

    Côté partie cycle, la maniabilité est au rendez-vous. Avec une machine aussi étroite, on se faufile sans problème entre les voitures. Quant au rayon de braquage, il est tellement court qu'on ne reste jamais bloqué entre deux voitures. Finalement plus banlieusarde que purement citadine, la MZ RT125 est à son affaire en milieu urbain.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Ce n'est peut être qu'une 125, mais c'est tout de même une moto. On ne va donc pas se contenter de la tester autour du pâté de maison ! Quoi de mieux qu'une hivernale pour tester les capacités de l'engin ? Dans des conditions d'adhérence précaire, on a que faire de la puissance et un poids plume est un argument décisif pour ne pas rester scotché ! Nous voilà donc en route pour les Marmottes, le rendez-vous bisannuel organisé depuis cinq ans par Pierre Védel, un ancien de Moto Journal. La règle est simple : il faut se rendre à Saint-Véran, le village le plus haut d'Europe, perché à 2 054 m, quelles que soient les conditions météo. En plein mois de janvier, ce n'est pas forcément une affaire très simple !

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    En partant de Paris, ça fait plus de 1 500 km à parcourir avec notre cheval léger, équipés de manchons pour affronter le froid. La large selle accueille facilement un sac de bonnes dimensions, pas de crochets d'arrimage mais on peut facilement se débrouiller avec l'imposante poignée de maintien passager. On regrettera en revanche que la selle soit fixe et ne permette pas le rangement d'outils ou d'un antivol.

    Il est temps d'attaquer l'autoroute A6, balayée par un fort vent de sud-ouest pas vraiment favorable... En cinquième, la moto atteint assez vite la zone rouge placée à 10000 tr/min, ce qui correspond à une vitesse de presque 110 km/h. En sixième, le régime tombe de près de 1500 tr/min et l'aiguille monte très péniblement au dessus des 110 km/h fatidiques... J'ai beau essayer toutes sortes de positions aérodynamiques, on ne peut maintenir durablement une vitesse de plus de 110 km/h. Un saute-vent, non testé, permettrait peut-être de grignoter quelques km/h et de gagner un peu de confort. Mais le plus fatiguant c'est qu'au moindre coup de vent ou faux plat, il faut repasser en cinquième pour relancer la machine. A cet instant, la transmission paraît tirer un poil long.

    La bonne surprise, c'est la stabilité de la moto : vu sa légèreté, il est évident que ça secoue pas mal quand on dépasse les camions, mais les réactions ne sont pas vicieuses. La moto répond aux corrections au guidon sans oscillations ou guidonnages suspects. Une fois assimilée la capacité limitée de dépassement, ce qui n'est pas évident si on est habitué à une grosse cylindrée, on ne se fait jamais peur.

    Evidemment, dans ces conditions le temps paraît quand même long sur l'autoroute... Je me prends donc au jeu des aspirations. Pas si facile, car avec une vitesse de 110 km/h on est exactement entre l'allure des camions et celle des voitures. Il faut donc trouver une camionnette pas trop puissante qui file à la bonne allure, autour de 115 ou 120 km/h. Finalement j'en dégote une et là, c'est magique : me voilà soudain propulsé à plus de 120 km/h et je peux même légèrement relâcher la poignée de gaz ! Sauf qu'à la faveur d'une descente, la camionnette accélère et dépasse les 130 km/h... Je m'accroche, le moteur entre dans la zone rouge et j'atteins le rupteur à 10 500 tr/min... Brutalement ralenti, je ne peux que regarder mon poisson pilote s'échapper au loin. Quelle frustration ! Mais heureusement que la sixième tire un peu long sinon on serait encore plus limité en vitesse. Et dommage que le rupteur intervienne aussi tôt, une Varadero 125 peut monter nettement plus haut.

    Ces modestes vitesses ne risquent pas de mettre votre permis en danger ! Plus besoin de guetter les radars : la 125 pourrait passer pour la moto citoyenne idéale... En réalité, la conduite de ce genre d'engin se résume à la poursuite acharnée de la vitesse maximale : poignée dans le coin, on traque le moindre kilomètre par heure, ce qui se révèle finalement politiquement très incorrect ! En tout cas, avec un peu de patience on abat de belles distances, d'autant que la consommation ridicule permet une belle autonomie. A fond absolu, le moteur boit 4,5 litres aux 100 km ! Avec un réservoir de 13 litres on peut donc faire plus de 270 km. Peu de grosses cylindrées peuvent en dire autant...

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Après cette séance d'autoroute, le manque de puissance paraît flagrant et ce n'est pas sans appréhension que j'aborde les contreforts des Alpes le lendemain... Et là, surprise ! Au lieu de me traîner lamentablement dans la montée des cols, la légèreté et la maniabilité de la moto font des merveilles dès que les virages se succèdent. On peut garder pas mal de vitesse dans les courbes et remettre les gaz vraiment très tôt sans aucune crainte. Si la roue arrière glisse, elle se contrôle sans difficulté en raison du couple très modéré. En freinant peu et en réaccélérant très vite, on ne se traîne vraiment pas. D'autant que comme on atteint que rarement la limite des 110km/h dans les bouts droits, pour peu que l'on maintienne bien le moteur dans les tours, les reprises sont étonnantes. Au guidon du poids plume, je me prends vite au jeu de suivre des motos de beaucoup plus grosse cylindrée, ce qui est un plaisir assez jubilatoire : dépasser une Ducati 916 en sortie d'épingle, dans le hurlement des 10 000 tours du petit mono, c'est quand même quelque chose !

    La 125 est vraiment une formidable école de la moto : ne jamais perdre de vitesse, soigner les trajectoires, garder toujours la poignée dans le coin : on prend de bonnes habitudes. Les limites de l'engin apparaissent vite assez nettement, ce qui permet de le diriger exactement comme on l'entend. C'est donc l'homme qui domine la machine et non l'inverse, comme c'est trop souvent la cas sur des motos de grosses cylindrées.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Le temps est au beau fixe sur les Alpes, les routes sont presque entièrement sèches... Tout est donc beaucoup plus facile que prévu et c'est un peu dommage, après 500 km d'autoroute pour venir faire la nique aux grosses dans la neige et la gadoue... En fait, ce n'est peut-être pas plus mal, car il apparaît rapidement que les pneus d'origine, de marque Heidenau, sont indignes de la partie cycle MZ. Dès que le grip diminue, il vaut mieux être prudent car on a l'impression de rouler sur de véritables savonnettes.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Les descentes permettent d'apprécier les qualités du freinage, puissant et dosable à l'avant comme à l'arrière. Ce dernier apparaît même largement surdimensionné. Encore une fois, c'est l'adhérence limitée du pneu avant qui fixe les limites de la moto. Une légère chute dans une épingle à l'ombre dans la descente de Saint-Véran me rappelle rapidement à l'ordre.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Question confort, les suspensions sont plutôt sèches mais le selle est spacieuse et bien dessinée. Elle accueille même facilement un passager, mais à part pour de courts trajets en ville, on ne peut pas dire que le duo soit la vocation de cette moto. Je reste quand même bluffé par sa capacité à voyager, une fois le mode d'emploi assimilé. A la nuit tombée, je découvre un éclairage efficace et au retour j'abats 750 km en une seule journée sans fatigue excessive, ce qui ne lasse pas d'étonner ! Il fallait voir la tête du gars au péage, qui regarde alternativement le ticket et la moto : "vous venez vraiment de là-bas avec ça ?" Eh bien oui, c'est possible et c'est même très faisable, une sorte de retour aux sources de la moto...

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Apparue en 2000, cette petite MZ RT125 n'a pas rencontré le succès escompté. Elle est pourtant digne de la lignée des MZ 2-temps avec un petit moteur brillant et joueur, et apporte même une touche de fun avec son look moderne et une partie cycle efficace. Surtout, elle donne réellement l'impression de conduire une vraie moto ! Dommage que le bilan soit terni par des pneus d'origine vraiment médiocres. De même, au regard des qualités dynamiques, le prix ne serait pas excessif si la finition était plus à la hauteur.

    Essai Moto-Net MZ 125 RT : une 125 à la neige

    Le plus important, c'est qu'on peut se faire plaisir avec une 125, en redécouvrant le plaisir simple de rouler sans appréhension : on peut mettre du gros gaz sans craindre les radars ou une puissance mal maîtrisée. Et sans chercher à singer les grosses cylindrées selon la tendance désastreuse de ces dernières années, cette MZ RT125 joue sur les qualités propres de sa catégorie : légèreté et maniabilité. Et c'est avec des machines comme celles là que l'on pourra convaincre les jeunes ou les titulaires du permis B de franchir le pas vers le permis moto.

    Fiche technique (données constructeur)

    Moteur Monocylindre 4-temps
    Distribution 4 soupapes, 2 arbres à cames en tête
    Refroidissement Liquide
    Cylindrée 124 cm3
    Alésage x course 60 mm x 44 mm
    Taux de compression 11.2 / 1
    Alimentation carburateur
    Puissance 15 chevaux DIN (11 kW) à 9000 t/min
    Couple 11,7 Nm à 8500 t/min
    Démarreur Electrique
    Boîte de vitesses 6 rapports
    Transmission secondaire Par chaîne
    Cadre Tubulaire, épine dorsale, moteur suspendu
    Angle de chasse 62.5°
    Suspension arrière Mono-amortisseur
    Débattement AV / AR 130 mm / 130 mm
    Frein avant Disque 280 mm, étrier double piston
    Frein arrière Disque 220 mm, étrier double piston
    Pneu avant 110/70 - 17
    Pneu arrière 130/70 - 17
    Empattement 1 355 mm
    Poids à sec 133 kg
    Poids total en charge 320 kg
    Contenance du réservoir 13,5 litres
    Vitesse maxi 118 km/h (constructeur)
    Prix 3 849 euros


    bonjour

    ha et bien oui maintenant que la présentation est faite, C'est vrai qu'une MZ reste une MZ
    apres il y a ce genre de machine, cest sur elle peut plaire  lol 
    maintenant en Asie il existe du camembert en conserve pour les baguettes ils les ont déjà, c'est sur ça peut plaire lol 
    c'est beau d'y croire  zen

     mortderire

    Contenu sponsorisé

    Re: noix d'embrayage

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Jan 2019 - 0:35