Forum des passionnés des MZ

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum des passionnés des MZ

Vous aimez votre mz, vous êtes cool et vous aimez partager : ce forum est fait pour vous

Août 2022

LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Derniers sujets

» Impression 3D de pièces pour MZ
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyHier à 20:33 par olieric

» Carburateur ES125
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyHier à 20:26 par olieric

» Side-car forever
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyHier à 9:06 par samyb

» Historique : motos de la GST (RDA)
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyHier à 9:04 par samyb

» Historique : Contrôle technique, sécurité routière, etc.
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyHier à 6:19 par samyb

» Sauvetage d'une ETS 125 de 1975
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyJeu 11 Aoû 2022 - 23:04 par jyva28

» POLMOZBYT RENNFAHRER TEAM
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyJeu 11 Aoû 2022 - 15:50 par pome

» Ossa : l'autre constructeur de 2 temps...
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyJeu 11 Aoû 2022 - 14:05 par SANGLAS

» Les ampoules NARVA
Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 EmptyJeu 11 Aoû 2022 - 8:53 par olieric

5 participants

    Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019

    levrier-noir
    levrier-noir
    Grand reporter
    Grand reporter


    Nombre de messages : 911
    Date d'inscription : 10/08/2015
    Localisation : Roissy en Brie

    Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 Empty Re: Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019

    Message  levrier-noir Mer 1 Avr 2020 - 6:06

    good
    olieric
    olieric
    Redac'chef
    Redac'chef


    Nombre de messages : 2792
    Date d'inscription : 30/05/2017
    Localisation : Le Pont, 56130 MARZAN
    Humeur : passagère

    Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019 - Page 2 Empty Re: Vidéo : "Rasmussen", MDR, 17/01/2019

    Message  olieric Mer 1 Avr 2020 - 11:06

    Ok, le français me suffira.

    " Hugo Ruppe de Leipzig qui lui valut le moteur à deux temps, Herbert Venediger qui fut le premier à examiner systématiquement les moteurs à deux temps et qui s’était penché sur les travaux de Schnürle et qui prit conscience de leur énorme importance surtout pour la construction de petits moteurs, Herman Weber, responsable de fabrication à Zschopau qui conçut des motos qui comptèrent parmi les meilleures du marché, dont certaines constructions du siècle comme la DKW RT 125"

    les coupables semblent donc identifiés... ils ont le mobile, l'opportunité, et ils n'ont pas d'alibi...

    "Pour Ruppe et Rasmussen, ces avantages étaient essentiels. Le moteur de voiture développé à partir d’un jouet, celui-là même qui était entré dans la légende sous le nom de ‘la petite merveille’, montrait bien la voie dans laquelle ils envisageaient de s’engager. Un graissage par mélange, volant magnétique avec rupteur extérieur facilement accessible et un arbre de sortie démultiplié 3:1, qui permettait une remarquable tenue de côte et un dimensionnement de la commande à courroie, telles furent les caractéristiques qui, en plus de la précision de la fabrication, furent à l’origine de la victoire que remporta d’emblée le moteur auxiliaire DKW sur ses vingt concurrents allemands à quatre ou deux temps. Le moteur qui fut lancé avec une puissance de 1 ch, puis de 1,75 ch, était équipé d’un refroidissement forcé par soufflerie.

    Le moteur de vélomoteur DKW fut vendu, à environ 70 autres fabricants qui le montèrent sur le cadre de petites motos légères. En novembre 1922, environ 30 000 de ces moteurs DKW étaient déjà vendus. Le moteur complet était déjà livré avec un réservoir de carburant vissé d’une contenance de 1,5 l, les commandes par câbles et les leviers de commande, les courroies trapézoïdales, auquel s’ajoutait une fourche de soutien avec une pince pour le moteur. Ce petit groupe propulseur pouvait en tout cas, faire avancer un vélomoteur traditionnel à près de 40 km/h, ce qui incita Rasmussen à fabriquer des châssis de vélos renforcés pour son moteur.

    Rasmussen et Ruppe s’étant quittés en mauvais termes, le prochain directeur technique de Zschopau fut le jeune ingénieur Hermann Weber. Weber devait devenir responsable et chef de production, tous les types de DKW sortis avant la guerre portent sa signature. Sans Weber, l’évolution technique sans précédent de DKW pendant ces années là n’aurait même pas été imaginable. La DLW E206 devint la vedette. Elle ne coûtait que 750 DM, alors que ses concurrentes étaient plus chères de 100 à 200 DM en moyenne. Le vélomoteur fut doté d’un véritable embrayage sec avec disques de friction, le volant magnétique fut complété par des bobines ampèremétriques pour l’éclairage et l’on plaça devant le carburateur une grande nouveauté : un filtre à air d’admission. Après 1926, année à partir de laquelle on produisit plus de motos à deux temps qu’à quatre temps en Allemagne, 60% à 65% des motos allemandes portaient la marque DKW ou possédait un moteur DKW. Il est sûr que plus de 60 motos de marques allemandes étaient équipées de moteurs DKW.



    _________________
    L'homme penché sur sa moto ne peut se concentrer que sur le présent. Il est hors du temps, en extase, il n'a pas peur car la source de la peur est dans l'avenir et celui qui est libéré de l'avenir n'a rien à craindre (Milan Kundera)

      La date/heure actuelle est Sam 13 Aoû 2022 - 0:25